Mon Tableau de Bord

Interview LMS : EuriStyle

Pour cette première interview de l’année 2011, je souhaitais mettre à l’honneur un acteur local toulousain, non par chauvinisme, mais pour l’originalité de son approche.

La société EuriStyle a développé sa propre plateforme : Eurilyre. Pourtant, le but d’EuriStyle n’était pas de rejoindre le club des éditeurs de LMS, mais de soutenir une offre de services centrée sur le conseil et la formation.

C’est donc avec plaisir que je reçois aujourd’hui Sophie de Rochambeau, directrice de la société EuriStyle.

Sébastien Fraysse (SF) : Avant de parler de votre LMS – EuriLyre – pouvez-vous présenter votre société, son histoire et les services que vous proposez ?

Sophie de Rochambeau (SR) : EuriStyle est une société de conseils et de services, mais également organisme de formation, dont l’objet est d’accompagner les entreprises, les organismes de formation et les collectivités à développer leur propre dispositif de Formation Ouverte et à Distance.

EuriStyle intervient essentiellement sur deux axes :

  1. L’Ingénierie de projet dans sa dimension organisationnelle et pédagogique avec une intervention très forte sur la formation des acteurs : formateurs, tuteurs, animateurs de centres de ressources, et sur la conception de guides méthodologiques (guides stagiaire pour la formation à distance, notamment),
  2. La fourniture de tous les produits nécessaires à la mise en œuvre du dispositif retenu par ses clients et particulièrement par la location de sa plateforme de e-learning : EuriLyre.

La force d’EuriStyle repose sur son expérience en matière de mise en œuvre de réseaux et d’actions de formation à distance. J’ai eu le plaisir de concevoir et animer le Réseau Régional de FOAD de la Région Midi-Pyrénées, « PYRAMIDE » pendant 10 ans, de 1993 à 2003.

Depuis la création d’EuriStyle en avril 2004, je m’appuie sur la démarche pédagogique initiée avec les organismes de formation de la région pour promouvoir la FOAD hors des frontières Midi-Pyrénéennes, au niveau national et européen.

SF : Qu’est-ce qui a guidé la conception d’Eurilyre ? A quels objectifs avez-vous voulu répondre en développant cette plateforme ?

SR : La démarche pédagogique mise en œuvre auprès des formateurs pendant 10 ans à la Région.

EuriLyre est le « bras armé » d’une méthodologie d’accompagnement des formateurs.

Les plateformes de e-learning sont, pour la plupart, le résultat d’une démarche informatique et non pédagogique. C’est l’outil qui prime sur les usages et les formateurs qui ne sont pas des informaticiens ont du mal à s’approprier un outil dont l’ergonomie et les fonctionnalités ne correspondent pas à leur démarche pédagogique.

En créant EuriLyre, j’ai souhaité donner aux formateurs une réponse technologique à leurs besoins didactiques, qui s’adapte au mieux aux nouvelles modalités pédagogiques induites par la distance.

SF : Pouvez-vous donner 2 ou 3 exemples de fonctions que vous considérez comme un réel « plus » pédagogique par rapport aux autres LMS du marché ?

SR :

Le découpage très fin d’un parcours de formation à distance en modules, séances (synchrones et asynchrones) et séquences pédagogiques (activités diversifiées, comme le cours multipoints, le tutorat, l’assistance, l’autoformation, etc.). Ce découpage permet de paramétrer l’accès aux contenus en fonction de critères de date, de délais, de réussite aux tests par exemple, ce qui offre aux formateurs la possibilité de garantir une progression pédagogique collective et/ou individualisée.

La présence en interne à la plateforme d’outils de conception et de réalisation de ressources pédagogiques, éditeur de tests multiformes, éditeur de cours multimédia, notamment. Le formateur peut très facilement créer lui-même des supports de formation sans faire appel à des compétences extérieures. Il reste, à la fois le concepteur de son parcours et le réalisateur de ses ressources.

L’outil de suivi des utilisateurs, très poussé, qui est celui, d’ailleurs, qui a demandé le plus d’investissement en termes informatiques et qui permet aux équipes pédagogiques d’avoir accès et d’analyser le travail des stagiaires à distance.

Témoignage de Christian DESTARAC Directeur pédagogique de l’Alliance Française de Toulouse :

J’apprécie tout particulièrement les possibilités de suivi intégrées à la plateforme EuriLyre. Celui-ci peut être effectué à partir de la sélection d’un stagiaire ou d’une formation spécifique et concerner alors le groupe des inscrits à cette formation. Ces possibilités de suivi individuel et collectif facilitent, entre autres choses, la mesure précise de l’état d’avancement dans les parcours concernés, celle de la validité des ressources pédagogiques utilisées et l’observation des comportements généraux dans l’environnement d’apprentissage, utile à l’anticipation des situations de blocage ou de démotivation des stagiaires. Par ailleurs, l’ensemble des données issues de ce « tracking » très ciblé, constitue une excellente trace de la réalisation institutionnelle de l’action de formation.

SF : Votre LMS est au service de la démarche pédagogique que vous soutenez, ce qui lui donne une forte valeur ajoutée. Quels types de clients utilisent aujourd’hui EuriLyre et adhèrent ainsi à votre démarche ?

SR : Le type même d’utilisateurs d’EuriLyre est l’organisme de formation, ou le formateur indépendant, qui souhaite disposer d’un outil informatique qui corresponde aux modalités pédagogiques qu’il désire offrir à ses clients. N’importe quel formateur est en mesure d’utiliser la plateforme en une demi-journée de formation et de concevoir ses parcours et ses ressources. L’outil doit être au service de la pédagogie et non l’inverse…

Mon intervention auprès des équipes pédagogiques est en tout premier lieu, un travail d’ingénierie qui va leur permettre de concevoir un parcours de formation à distance conforme aux exigences imposées par la distance : articulation des temps de formation (synchrones et asynchrones), alternance d’activités diversifiées (séquences de formation courtes et organisées entre elles), ressources adaptées aux objectifs pédagogiques de chaque séquence, modalités d’évaluation et d’auto-évaluation, etc. L’utilisation d’EuriLyre est le résultat de cette démarche préalable, indispensable pour proposer une formation à distance de qualité.

SF : Votre expérience vous a permis d’acquérir un vrai recul sur les méthodes d’évaluation de la qualité d’une formation, et l’on sait que c’est un point particulièrement important pour les organisations qui décident de diffuser des formations à distance. Quels sont, selon vous, les différents aspects à prendre en compte pour évaluer la qualité d’une formation à distance ?

SR : La qualité d’une formation à distance se mesure en termes d’efficacité à l’image de n’importe quelle formation « classique ». Ce qui est difficile, c’est de mesurer cette efficacité. Néanmoins, la formation à distance permet beaucoup plus facilement de suivre pas à pas la progression d’un stagiaire, pourvu qu’elle ait été conçue pour cela au départ. Cela peut paraître paradoxal pour beaucoup, mais une formation à distance est une formation de très très grande proximité !

Quelques repères :

  1. chaque séquence de FOAD doit contenir des modalités d’évaluation propres aux objectifs annoncés, et ce, quelle que soit la durée de travail estimé.
  2. les objectifs de chaque séquence doivent être parfaitement définis, les consignes de travail donnés aux stagiaires très précises, la durée moyenne d’utilisation d’une ressource pédagogique parfaitement estimée.
  3. le formateur doit jouer un rôle d’animateur et de tuteur. Sa raison d’intervenir en situation de « cours synchrone » est de donner du sens et non plus de transmettre un savoir qui peut être transmis aux stagiaires en amont de son intervention. Son deuxième rôle est celui de tuteur, d’accompagnateur, qui va lui permettre de mesurer et d’accompagner la progression des stagiaires de manière individuelle, voir personnelle.

A ce titre, l’efficacité d’une formation à distance sera plus importante qu’une formation présentielle. Mais elle est exigeante en termes de préparation et de suivi.

SF : Y a-t-il des tendances fortes en formation à distance auxquelles vous souhaitez répondre par de nouvelles fonctions dans EuriLyre ? Y a-t-il des évolutions en vue ?

SR : Oui, il y a toujours de nouvelles fonctionnalités à envisager mais elles dépendent surtout des outils et technologies que nous pouvons utiliser et donc implémenter dans la plateforme.

Je pense qu’il faut séparer deux choses : les activités synchrones et asynchrones.

Pour les activités synchrones, surtout multipoint, les débits garantis sur internet ne nous permettent pas de mettre en œuvre ces situations en utilisant des outils IP gratuits. Pour garantir la qualité visuelle et sonore en formation multipoint, il faut faire appel à un service spécialisé, donc payant.

Je souhaiterais proposer une fonctionnalité multipoint intégrée dans EuriLyre, mais la technologie ou les « tuyaux » n’existent pas encore.

Pour les activités asynchrones, elles sont soumises à la vitesse de téléchargement des ressources depuis le poste stagiaire. Chez le particulier cela pose moins de problème parce que la bande passante est généralement dédiée, ce qui n’est pas le cas dans une entreprise qui partage son accès internet avec tous les postes de travail. Cela réduit la taille des ressources pédagogiques mises à disposition en ligne et l’envoi d’un support annexe est souvent obligatoire.

Je souhaiterais implémenter dans EuriLyre davantage d’outils de production de ressources qui permettraient d’enrichir la typologie des contenus mis en ligne.

SF : Merci Sophie pour cette interview. J’invite nos lecteurs à visiter le site Web d’EuriStyle pour plus de détails.

Laissez un commentaire


7 − cinq =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>