Mon Tableau de Bord

Interview LMS : Knowledge Place

Dernière interview de l’année 2010 avec le LMS Knowledge Place, édité par la société Lynx Online. Knowledge Place illustre à merveille comment il est possible de se faire une place dans un marché pourtant hyper-concurrentiel, en adoptant un positionnement clair et spécialisé.

C’est avec plaisir que je reçois Eric Malalel, directeur de Lynx Online.

Sébastien FRAYSSE (SF) – Votre LMS, Knowledge Place, est un produit très innovant et relativement récent. Pouvez-vous nous présenter la genèse de ce projet, ce qui vous a poussé à le développer ?

Eric MALALEL (EM) – Notre activité eLearning s’est d’abord développée sur le marché des logiciels auteurs, en particulier Articulate Studio et Adobe Captivate. Grâce à la simplicité d’utilisation de ces logiciels et à la qualité des formations produites, nos clients sont rapidement revenus vers nous pour nous demander une solution de mise à disposition, de suivi et de tutorat de leurs formations en ligne.

Fin 2007, nous avons évalué les différents LMS disponibles sur le marché, en vue d’en sélectionner un pour le commercialiser auprès de nos clients. Aucun ne répondait totalement à tous les critères : certains LMS étaient très (trop ?) complets sur le plan fonctionnel, et donc lourd et complexe à utiliser. La plupart souffraient d’une interface utilisateur assez datée, liée à l’utilisation de technologies traditionnelles de type PHP et HTML.

Nous avons donc choisi de lancer le développement de Knowledge Place en nous fixant des objectifs précis : une solution à la fois simple et complète, une ergonomie Internet riche pour une expérience utilisateur plus conviviale et plus interactive, une tarification attractive et adaptée au niveau d’exigence de chaque organisation.

SF – Knowledge Place se démarque par un périmètre fonctionnel resserré et une très grande simplicité d’utilisation, en droite ligne des solutions de Rapid Learning que vous préconisez. Quels types de clients sont les plus friands de cette approche ?

EM – Knowledge Place est aujourd’hui disponible en 3 éditions, Standard, Professionnelle et Entreprise, ce qui nous permet de fournir à chaque client une solution adaptée à ses besoins et à son budget.

L’Edition Standard répond à moindre coût aux besoins de centres de formation qui font leurs premiers pas dans l’eLearning.

Le périmètre de l’Edition Entreprise est loin d’être resserré ! Cette Edition est dotée de fonctionnalités complètes, avec par exemple la possibilité de mettre en place une administration déléguée. Elle capitalise sur l’architecture SOA (Service Oriented Architecture) de Knowledge Place pour fournir aux grandes entreprises les capacités d’intégration technique dont elles ont besoin.

SF – Knowledge Place intègre une fonction de « Tutorat ». Pouvez-vous nous expliquer en quoi elle consiste et pourquoi elle vous semble importante ?

EM – Le tutorat en ligne est un facteur clé de succès dans le déploiement d’un dispositif de formation en ligne. Quelle que soit la qualité des formations en ligne, l’apprenant est seul face à l’écran. Il doit donc pouvoir contacter facilement une personne compétente s’il a des questions restées sans réponse à l’issue du visionnage de sa formation en ligne.

Knowledge Place offre une gestion simple et efficace du tutorat en ligne. Pour chaque formation en ligne, il est possible de définir quelles sont les personnes compétentes pour assurer le tutorat de cette formation. Il est également possible de préciser pour chacune de ces personnes quels sont les groupes d’utilisateurs et les sites géographiques pour lesquels elles sont autorisées à assurer ce tutorat.

Ceci permet la mise en place d’une organisation du tutorat optimisée sur le plan pédagogique et sur le plan organisationnel, en particulier pour les grandes organisations comportant de nombreux établissements.

Sur le plan pratique, le tutorat se traduit par la capacité de gérer des échanges de notes et de documents entre les apprenants et les tuteurs.

SF – Etes-vous tenté d’étendre le périmètre fonctionnel du produit ? Si oui, a quelles évolutions pensez-vous ? Quelles nouvelles capacités vous semblent indispensables dans un futur proche ?

EM – Même si Knowledge Place dispose aujourd’hui d’un large périmètre fonctionnel, nous allons bien sûr poursuivre nos investissements en recherche et développement.

Nous ne communiquons pas sur notre feuille de route, mais l’année 2011 sera riche de nouveautés, tant sur le plan fonctionnel que technique.

SF – Ne craignez vous pas que cela affecte la simplicité d’utilisation du LMS ? Comment concilier richesse fonctionnelle et simplicité d’utilisation ?

EM – Pour concilier ces deux objectifs contradictoires, nous avons d’abord décidé de décliner Knowledge Place en différentes Editions, chaque Edition proposant un bouquet de fonctionnalités adapté à chaque segment de clientèle.

Pour l’Edition Entreprise, destinée en priorité aux clients ayant des exigences fonctionnelles très spécifiques, nous aurions pu facilement empiler les fonctionnalités au fur et à mesure des nouveaux contrats signés. Nous aurions aujourd’hui une splendide « usine à gaz », comparable à certains LMS que nous avions évalués fin 2007 et qui ne se sont pas améliorés depuis, bien au contraire.

Nous avons choisi une approche radicalement différente, rendue possible par les évolutions techniques récentes en matière de développement logiciel. Knowledge Place est construit sur une architecture SOA (Service Oriented Architecture) à base de composants et de services Web réutilisables.

Grâce à cette architecture, chaque organisation peut utiliser les composants et services Web mis à sa disposition pour développer très facilement les fonctionnalités spécifiques dont elle a besoin : portail de formation sur mesure, intégration avec une boutique en ligne, etc.

Nous concilions ainsi parfaitement les objectifs de simplicité d’utilisation et d’adaptation aux besoins spécifiques de chaque organisation.

SF – Merci monsieur Malalel pour cette interview très enrichissante. J’encourage nos lecteurs à visiter le site Web de Lynx Online pour de plus amples informations.

Laissez un commentaire


cinq − = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>