Mon Tableau de Bord

Interview LMS : Totara

En janvier 2011, la société Kineo, un des acteurs majeurs du e-Learning au Royaume Uni, a annoncé la sortie de Totara, première distribution commerciale du plus connu des LMS Open Source : Moodle.

Pour nous parler de ce projet, j’accueille aujourd’hui Steve Rayson, Managing Director chez Kineo…

Sébastien Fraysse (SF): Pouvez-vous présenter brièvement Kineo et ses partenaires, ainsi que leur expérience avec Moodle ?

Steve Rayson (SR): Totara est une joint-venture de 3 sociétés : Kineo, Catalyst et Flexible Learning. Nous avons tous une grande expérience dans la personnalisation de Moodle pour les entreprises et avons senti un besoin pour ce secteur.

Kineo est une société fournissant des solutions e-Learning présente au Royaume Uni, en Europe, aux US, en Israel, en Chine et dans le Pacifique. Kineo fournit une gamme complète de services e-Learning incluant le développement de contenus, le conseil et la mise en œuvre personnalisée de Moodle. Parmi les clients de Kineo, on trouve BP, Timberland, Nikon, Tesco, PepsiCo et la BBC.

Catalyst est un des premiers partenaires de Moodle et dispose d’une des plus larges, sinon la plus large, équipe de développement open source dans la communauté de Moodle. Catalyst est présent en Nouvelle Zélande, en Australie et au Royaume Uni. Parmi les clients de Catalyst, on trouve de nombreuses institutions de Nouvelle Zélande, dont Inland Revenue, Intel et the Open University.

Flexible Learning est une société e-Learning basée en Nouvelle Zélande, leader du projet Mahara e-portfolio, utilisé par de nombreux clients de Moodle. Flexible Learning représente maintenant Kineo Pacific.

Nous avons mis en place un partenariat très fort pour créer et maintenir une distribution personnalisée de Moodle pour le secteur des entreprises.

SF: Pourquoi avez-vous décidé de créer une distribution pour les entreprises ? Qu’est-ce qui la différencie de Moodle ?

SR: Moodle est une très bonne plateforme et est déjà le leader des plateformes utilisées par les entreprises à en croire une étude de The e-Learning Guild aux Etats-Unis.

Toutefois, Moodle a été conçu pour le secteur de l’éducation et nous avons eu de nombreux développements à faire pour nos clients afin de dépasser certaines limites de Moodle.

Les besoins propres aux entreprises sont :

  • Gestion d’une large gamme de formations formelles et informelles
  • Cette formation est basée sur les rôles et compétences
  • Gestion des rôles et capacité pour les managers de suivre et alimenter les plans de formation individuels
  • Gestion des formations en classe et à distance
  • Reporting par site et capacité d’analyse poussée en fonction des hiérarchies d’organisation

Ainsi nous avons ajouté les fonctionnalités suivantes à la distribution Totara :

  • Une structure orientée compétences à laquelle on peut associer des rôles et ressources d’apprentissage
  • Une gestion des hiérarchies permettant aux managers de suivre et gérer la formation des équipes
  • Plans de développement personnels pour gérer la performance et le développement des équipes
  • Gestion complète des salles de classe
  • Reporting avancé et tableaux de bord pour les managers
  • Moteur de recherche global
  • Système de thèmes amélioré pour permettre de refléter toutes les identités graphiques

Moodle est une très bonne plateforme et nous pensons qu’il y aura une forte demande pour une distribution spécialement conçue pour les entreprises, qui sont plus que jamais sous pression pour assurer des formations efficaces et peu coûteuses. Totara apporte les avantages de l’Open Source et un coût inférieur aux solutions propriétaires.

SF: Quel est le modèle commercial de Totara ? Proposez-vous des versions gratuites et/ou payantes de Totara ?

SR: Totara est disponible sur la base d’une souscription. En clair, nous faisons payer une faible contribution annuelle pour le support et les services, pour nous permettre de fonder une équipe assurant le support, les améliorations et la maintenance de Totara. Nous avons essayé de garder le prix aussi bas que possible et dans tous les cas plus bas que les solutions propriétaires. Ainsi, pour un support de plus de 250 000 utilisateurs, le conseil, etc., la souscription annuelle est de 29 950$. Pour des quantités inférieures, c’est moins cher, avec un ticket d’entrée à 2 950$. La souscription au support donne aussi accès à la documentation, aux supports de formation et à toutes les mises à jour et nouvelles versions.

Totara est une distribution personnalisée de Moodle et nous sommes très fiers de soutenir le projet Moodle. Ainsi, nous souhaitons contribuer aux codes sources et reverser des contributions financières pour le cœur de projet Moodle. Nous croyons fortement en Moodle et en sa capacité à transformer la formation. Nous avons simplement senti le besoin de faire des ajustements et développer de nouvelles fonctionnalités pour en faire une option crédible pour les entreprises.

SF: Est-ce que Totara reste un projet Open Source ? En d’autres termes, les adopteurs de Totara auront-ils accès aux codes sources ?

SR: Oui, Totara sera distribué sur un modèle Open Source. Ainsi, un souscripteur pourra modifier les codes sources et développer des personnalisations.

SF: Fournissez-vous directement tous les services utiles (conseil, personnalisation, hébergement, etc.) ou bien cherchez-vous à développer un réseau de partenaires pour fournir ce type de services ?

SR: Totara en tant que tel va se concentrer sur le développement et la maintenance du cœur du produit, ainsi que le support, laissant nos partenaires fournir le reste des services. Nous sommes conscients que de nombreuses organisations auront besoin de soutien donc nous développons un réseau mondial de partenaires pour supporter les clients. Les souscripteurs seront aussi capables de mettre en œuvre et héberger leurs propres installations. Les partenaires Totara compteront parmi eux les 3 fondateurs – Kineo, Catalyst et Flexible Learning – donc nous aurons au minimum des partenaires en Europe, aux Etats-Unis, en Chine, au Moyen Orient et dans le Pacifique. Nous sommes en discussion avec environ 30 entreprises potentiellement partenaires de Totara et nous souhaitons étendre notre réseau au cours de l’année pour avoir une couverture mondiale et fournir un choix de partenaires aux clients.

SF: Totara sera-t-il basé sur Moodle 2.0 ?

SR: La première version ne sera pas basée sur Moodle 2.0 mais nous fournirons une version basée sur Moodle 2.0 dans le courant de l’année. Nous fournirons des scripts pour permettre la migration vers les nouvelles versions quand elles sortiront.

SF: Merci beaucoup Steve pour cette interview. J’invite nos lecteurs à visiter le site Web de Totara.

Commentaires (1)

  1. Intéressant, mais il y a quand même deux éléments qui dérangent un peu:

    1. C’est un modèle commercial dangereux (et déjà tenté et échoué), puisque Totara se base sur Moodle, un logiciel sous license GNU/GPLv2 et que les clients auxquels ils fournissent le code source ont donc la liberté de publier ce code s’ils le désirent (avec une proposition à 250.000 utilisateurs, on imagine facilement que cela inclut des universités). La licence GNU/GPL est très stricte à ce sujet et il est impossible de changer la licence du logiciel sans la permission explicite de tous ceux qui ont participé au développement (un seul refus empêcherait sa modification). Si l’un des clients de Totara, ou même l’un des employés de l’un des clients, publie effectivement ce code, les concurrents seront rapides pour proposer des services sur cette version « améliorée » sans devoir rendre aucun compte à Totara (licence oblige).

    2. Ce ne sera certainement pas bien vu de la communauté, le fait de s’approprier de la sorte le développement de centaines de collaborateurs volontaires pour générer un profit duquel rien ne garantit un retour partiel à la communauté (juste quelques mots pour rassurer).

    On n’improvise pas une nouvelle solution « fermée » (dans le sens « non-publique » du terme) à partir d’un logiciel en GNU/GPL (il y a d’autres licences qui le permettent, mais pas celle-là).
    L’une des raisons, pour beaucoup, de collaborer à des logiciels sous cette licence est d’assurer, justement, qu’aucune entreprise ou organisation ne puisse facilement « profiter » d’autant d’efforts pour soudainement lancer une version non libre et arrêter de jouer le jeu de la communauté et du partage.

    Enfin, l’avenir nous dira ce qu’il adviendra de cette initiative, mais je peux déjà garantir qu’elle ne plaira pas au plus grand nombre au sein de la communauté Moodle…

Laissez un commentaire


huit × = 40

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>